Gaois

Bailiúchán téarmaí dlí agus reachtaíochta i nGaeilge a baineadh as bunachar ilteangach téarmaí an Aontais Eorpaigh. Breis eolais »

1 toradh

  1. family law
    atáirgeadh daonna cuidithe iarbhais Tagairt ---
    ga
    Nóta There is no legislation in Ireland in the area of assisted human reproduction. Irish succession law does not currently deal with the case of a child born more than 10 months after the death of its father. The legal status of such a child is uncertain.
    künstliche Befruchtung nach dem Tode | künstliche Befruchtung mit der Eizelle eines Mannes nach dessen Tode | homologe Samenübertragung nach dem Tode des Ehemanns
    de
    Nóta En droit allemand, la reproduction médicalement assistée avec le sperme d'un homme après le décès de celui-ci est illicite et un délit passible d'une peine d'emprisonnement jusqu'à trois ans ou d'une amende, la femme inséminée par le sperme du défunt étant exempt de peine; cf. Embryonenschutzgesetz, § 4, http://www.gesetze-im-internet.de/eschg/__4.html Même si le défunt était le mari de la femme inséminée, la présomption légale d'une paternité légitime du défunt ne s'applique pas; Münchener Kommentar zum BGB, 5. Auflage, Verlag C.H. Beck, München, 2008, § 1592 BGB Rn. 32.
    medically assisted reproduction after death of man providing sperm
    en
    Nóta Sections 35 to 47 of 2008 Act apply, in the case of a child who is being or has been carried by a woman '...as a result of the placing in her of an embryo or of sperm and eggs or her artificial insemination, to determine who is to be treated as the other parent of the child'.
    reproduction médicalement assistée après le décès du mari
    fr
    Sainmhíniú Réalisation de l'insémination ou du transfert des embryons après le décès du mari. [FR] Tagairt "Droit de la famille 2008/2009", Dalloz, nov. 2007, ISBN 978-2-247-05246-2, p.600.
    Nóta La Cour de Cassation a cassé un arrêt ordonnant la destruction d'embryons au motif que les lois de bioéthique promulguées entre-temps offraient l'alternative de leur éventuel accueil par un autre couple (Civ. 1ère, 9 /01/1996, n°94-15.998 Bull civ. I, n°21). Les lois de bioéthique ont effectivement interdit la gestation post mortem mais permis à la veuve de faire don des embryons conservés à un autre couple stérile (CSP, art.L2141-4).
Gaois

Ár leithscéal

Níl an suíomh seo comhoiriúnach leis an mbrabhsálaí gréasáin Microsoft Internet Explorer. Bain úsáid as Chrome, Edge, Firefox, Opera, nó brabhsálaí nua-aimseartha eile chun teacht ar ábhar an tsuímh.

Déan teagmháil linn ag gaois@dcu.ie sa chás go mbíonn aon cheist agat.